Critique du livre: « Laws of Simplicity »

image Bon, voici le premier d’une série d’article sur mes critiques de livres lus. D’autres suivront sous peu, j’ai un peu de retard avec mes critiques par rapport à mes livres lus.

C’est suite à une recommandation de James Newkirk, lors de son passage au Patterns and Practices summit l’an passé, que je me suis procuré ce petit livre à propos de la simplicité.

Je voulais approfondir le sujet afin de comprendre en détails qu’est-ce que veut dire la simplicité et comment cela pourrait aider mes projets informatiques courants et à venir.

En passant, la simplicité est une des valeurs recommandée par l’approche « XP Programming ». On la définie alors dans ce contexte comme étant :

La façon la plus simple d’arriver au résultat est la meilleure. Anticiper les extensions futures est une perte de temps. Une application simple sera plus facile à faire évoluer.

Bref, on n’ajoute rien de plus qui n’est pas nécessaire au système pour éviter une lourde maintenant dans le futur. Voilà ce que j’avais savais sur la simplicité avant lire « Laws of Simplicity ».

L’auteur, John Meada, tente de nous expliquer dans le livre, comment se traduit la simplicité en 10 lois et 3 points clefs. Il est à noté que ce livre ne parle pas d’une technologie précise. Il se veut descriptif de la simplicité en général lorsque abordé dans les domaines suivants :

  • Design
  • Technologie
  • Affaires
  • La vie courante

Les différentes lois sont décrites brièvement sur le site de John Maeda. Je vais donc me passer de vous les décrire ici en détails. Je vais simplement en faire la liste :Tranquility 4

  • Law 1: Reduce
  • Law 2: Organize
  • Law 3: Time
  • Law 4: Learn
  • Law 5: Differences
  • Law 6: Context
  • Law 7: Emotion
  • Law 8: Trust
  • Law 9: Failure
  • Law 10: The One

En conclusion, j’ai bien aimé ce petit livre (qui ne fait que 100 pages d’ailleurs). Les chapitres sont courts et concis et les illustrations sont simples (évidemment !) et évocatrices. On y retrouve aussi plusieurs anecdotes relatant des faits de la vie de cet auteur d’origine japonaises et qui est aussi professeur au MIT. De mon côté, j’aime bien les petites histoires vécus car je trouve que cela apporte du détail et de la couleur au texte. Par contre, certaines personnes pourraient trouver cela un peu moins utiles.

Mes points clefs à retenir :Darts 

  • La simplicité demande souvent de bien faire la balance avec la complexité. Certaines choses complexes ne peuvent être simplifiées. Il faut alors utiliser la simplicité pour les catégoriser et les cacher.
  • La simplicité est importante, elle aide à rendre les choses plus claires et plus saines
  • La simplicité se résume à enlever ce qui est évident et superflu, et à ajouter ce qui est significatif

Une réflexion sur “Critique du livre: « Laws of Simplicity »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s